Peut on faire confiance aux outils de monitoring ?

Au début de la création de google, le lien était l’essence même de l’algorithme. Plus le nombre de liens entrants était élevés et plus vous aviez une chance de vous placer haut dans les résultats. Puis peu à peu les signaux compris par l’algorithme ont évolué, le contenu mais aussi l’expérience utilisateur entrant en jeu.
Toutefois le lien reste l’un des facteur indéniable de positionnement. Mais pas n’importe quel lien, le bon lien ! Et pour trouver un bon lien, quoi de mieux que d’espionner les sites déjà en place sur Google, ainsi que ceux qui progressent (avec des outils tels que SEObserver par exemple). ahrefs_logo

Et si on dénonçait ses concurrents ?

Depuis l’algorithme Penguin et surtout le fameux formulaire de dénonciation (spam report) mis en place par Google, la paranoïa va bon train chez les professionnels du web. A tel point que la plupart des entreprises et webmasteurs sérieux choisissent de cacher leurs backlinks à ces outils. L’obfuscation de lien est devenu un véritable art, mais aussi un outil stratégique et psychologique, une véritable guerre des nerfs ! En effet il arrive que de nombreuses entreprises très à la pointe et focalisées sur la surveillance de leurs concurrents, ne comprennent pas comment leur concurrent principal a fait pour être si bien placé avec si peu de liens ! Ne cherchez pas, la plupart des liens n’apparaissent pas dans ahrefs, majestic et autres, cela ne veut pas dire que ce que vous ne voyez pas n’existe pas !
Le référencement naturel est un travail acharné, où tous les coups sont permis (NSEO compris pour les plus agressifs…), masquer son travail fait dorénavant parti des nouvelles cartes dans la main des référenceurs les plus pointus… Faut il pour autant résilier ses abonnements aux outils de monitoring ? Pas sur, ils permettent encore de dénicher de véritables perles !